dimanche 29 avril 2018

de la lecture d'un paysage

/ il suffit que je sois là / et la phrase s'emmêle dans ses silences / au ralenti du paysage / une certaine emprise / l'instant arrêté / comprendre la grammaire de ce paysage / plonger dans la chair de la phrase / comme dans une vieille mare / tout habillé de certitudes / et en sortir nu / au bout du souffle / dans l'urgence de vivre / écrire cette emprise plutôt que le réel / car il n'y a rien à inventer / inutile de rêver ni réveiller  le réel / il est ailleurs en  moi / juste attraper les mots en leur montée de silence / écrire à rebours des émotions / ce paysage passé en moi /

vendredi 22 décembre 2017

Bienveillance

des gens qui parlent 
je ne suis pas de leurs alcools
je veux m'échapper de leurs grilles 
ne pas m'aveugler de leur quête
de fausse liberté

à ma bouche 
fermée pour eux
la confiance aucun mépris
des mots pour ailleurs
pour d'autres

des mots retenus
pour rester libre 
en ma bienveillance

Noël

une place en lumière directe
la rue afflue de marchandises

et pendant ce temps rien
sur le pas entravé du monde

mardi 14 novembre 2017

ça commence loin de nous
des réfugiés si près de nous

un voyage
dans une eau d'angoisse

la peur
les jours blessés à l'infini

ça commence à notre place
juste les accepter

lundi 11 septembre 2017

explorer

de l'âme l'autre
celle des mots échappés
dans l'aire des siècles

une voix un écho peut-être
même le silence
territoire intime à explorer

catastrophe

les vivants 
regardent leurs plaies

les arbres 
réparent le sol

samedi 24 juin 2017

RECIT

tout verbe
est un saut
un passage
figuré
dans la vallée perdue
des poèmes
même
le dernier
mot
se fera
RE
CIT